• La démocratie en Recto-Verso

    Dans un mois, on est tous invités à migrer à nouveau vers les urnes. Et sans doute pour beaucoup de mes congénères, le même leimotiv de circonstances... Donner sa voix à qui?... Pourquoi?... De toutes les façons, ils font ce qu'ils veulent...etc, etc... Quel paradoxe d'avoir un droit que certains nous envient, et de ne savoir parfois, qu'en faire?...

    Il y a peut-être un début de réponse dans l'actualité locale...  J. Jouandet, tête de liste mosaïque ainsi que M. Leroy (2ème de liste) démissionnent du conseil communautaire, M. Leroy snobant également le conseil municipal. La mosaïque municipale sera donc composée du 1er, du 3ème et de la 6ème de liste. La mosaïque communautaire se fera avec les n°8 et 9 de la liste...  Situation de représentation partagée, logique sans ambiguité aucune, à en lire les propos de J. Jouandet...

    Et pourtant...... Que sont devenus les n°4, 5 et 7, à savoir C. Julien, A. Garcia et J. Marchal?... Très impliqués dans la campagne, forcément parties prenantes pour assurer des postes d'adjoints... ils n'ont donc pas voulu d'un poste d'élu dans l'opposition... Sans doute, esquive "pour raisons personnelles"... 

    Mais quand même...... Que tout cela est moralement bien décevant... Car   la valeur d'une liste et de ses prétendants ne vaut véritablement qu'en cas de victoire... En cas de défaite, chaque individu est libre de rompre son engagement personnel de campagne...Pourquoi aller voter alors ?... Pour se donner bonne conscience d'avoir accompli un acte citoyen ?...

    Ces "désengagés démocratiques" ont très certainement l'honnêteté de ne pas blâmer les citoyens adeptes de l'abstentionnisme...

    Vive la démocratie... Vive la liberté...

      ............

    « Devoir de vacances Une ineptie communale bienvenue »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Perspective
    Vendredi 25 Avril 2014 à 17:24

    Décevant ... oui et ... non ! Jean Jouandet a indiqué clairement tout au long de la campagne qu'il n'y aurait pas cumul de mandat ... il est dans sa logique (saine à mon avis pour éviter la concentration de pouvoirs). Il a aussi dit et répété que le positionnement de liste n'était pas figé et que la mosaïque devait être représentée dans sa diversité; ce jeu de démission permet cette représentation avec rajeunissement des élus ( des "profils" nouveaux et 5 "visages" pour 3 sièges) ... bref on est dans la logique de cette liste non politicienne et de la préparation de l'avenir !

    2
    pugnace
    Vendredi 25 Avril 2014 à 19:14

    L'important n'est-il pas que la liste Mosaïque participe avec sa tête de liste et avec une équipe  dédoublée et qu'elle défende avec la même pugnacité que depuis 2009 les mêmes principes et objectifs que ceux soutenus durant la campagne électorale? Un certain renouvellement des personnes (qui n'est pas une tromperie car elles figuraient sur la liste) n'est-il  pas préférable à la  continuité des mêmes qui s'installent pendant des années dans la figuration?


    Du reste que ceux, électeurs bien tranquilles ou abstentionnistes tenaces qui critiquent ceux qui se retirent après avoir participé, après avoir payé de leur personne et pris des coups, veuillent bien commencer eux-mêmes à donner l'exemple et à participer. Ne serait-ce qu'aux séances du conseil pour s'informer sur la "démocratie locale". Qu'ils soutiennent les actions entreprises par ceux qui sont engagés, y compris dans l'adversité c'est-à-dire quand je suis attaqué en justice parce que je dis la vérité et que je conteste activement les actes et les propos du maire.   


    Et je retourne la question : de quel droit les non engagés peuvent-ils blâmer ceux qui se sont engagés, de façon forte et plus ou moins longue, pour changer les choses et les hommes? De quel droit les blâmer parce que, constatant que le peuple n'a pas voulu d'eux, ils en tirent modestement et logiquement  la conclusion et laissent la place à ceux qui veulent poursuivre? Pourquoi seraient-ils contraints d'aller de l'avant quand ils ne sont pas suivis ?


    les citoyens volontaires n'ont pas vocation à se professionnaliser en politiciens locaux, en permanents de l'opposition et en abonnés aux campagnes électorales. Ils peuvent avoir d'autres idéaux ou contraintes. Ils n'ont pas forcément la vocation de moine-soldat qui est ici nécessaire pour combattre le mairisme et l'abstentionnisme collectif qui le conforte. Ils ont fait  leur devoir, plus que bien d'autres, et ils laissent la place à d'autres.


    Oui, la démocratie, c'est ça. Ce qui n'interdit pas la liberté de critiquer ... les actes et non les personnes.


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :