• Pas de galanterie en politique

    Les hommes devant, les femmes derrière.

    Sic... Les résultats ne sont pas à la hauteur de ce que nous aurions pu penser...

    C'est le moins que l'on puisse dire... Dernier message sur le blog de la candidate la plus malheureuse de ces élections.  C'est C. Guiraud qui récolte la dernière place avec ses 625 petites voix, derrière la pro de l'information avec ses 734 bien informés. Il paraît qu'elle avait une pépite dans son équipe : B. Beaucourt, tête de liste en 2009 qui avait frôler le premier tour. C'était pas un bon filon!  Triste mine qu'ils ont du faire.

    De toute façon, cette élection municipale était une élection de convenances. La machine UMP a fait ce qu'il fallait et a du mettre le paquet pour faire passer son petit protégé car l'exemplarité n'est pas la qualité première de l'investi. Etre soutenu par Juppé et la fille de Chirac, faut le réseau qui va avec. La lecture des contes de campagne pourraît laisser rêveur.

     J. Jouandet aurait pu rejoindre C. Guiraud en tant qu'ancienne tête de liste. Mais, cela fait longtemps qu'il a quitté les bancs de l'école et il se débrouille tout seul, comme un chef. Alors il l'a jouée en solo. Et le voilà arrivé en deuxième position de cette municipale avec 1316 supporters. Un homme qui à 43 voix près, vaut deux femmes ! Qui l'eût cru ?!  Cette campagne nous aura rappeler qu'il ne faut jamais se fier aux apparences. Quant à la galanterie......on repassera!......

     

         ...........

    « Obstination courageuseQuand l'interdit devient une subtile hypocrisie »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :