• Quand l'interdit devient une subtile hypocrisie

    Durant la période électorale un candidat ne peut pas recevoir à l'occasion d'évènements organisés par la collectivité dont il est élu sortant (inauguration par ex) le soutien politique de personnalités extérieures.

    MAIS il peut tout a fait dans le cadre d'une distribution effectuée par des employés municipaux, bourrer les boîtes à lettres (même celles qui ne servent plus) de son programme. Certes, plié, mais qui en étale... Impossible de passer à côté des photos de A. Juppé et de la fille de J. Chirac accompagnées d'un message de soutien dithyrambique ! D'où l'expression, en mettre plein la vue (et les urnes) ! Subtile nuance, car d'une façon ou d'une autre, il l'a quand même le soutien de VIP !!......

    Qui dit employés municipaux, dit implication du personnel de la collectivité, ce qui est également interdit. Nouvelle subtilité dans le déroulement de la campagne du maire sortant car leur concours à caractère nocturne et donc discret, s'est fait tout naturellement sur du temps libre.  D'une façon ou d'une autre, le maire a quand même eu recours à du personnel municipal !

    L'utilisation de moyens matériels appartenant à la collectivité est également  proscrite. Téléphones, véhicules de fonction... Si cette utilisation est facturée, elle doit l'être au prix du marché et respecter une stricte égalité d'accès entre les différents candidats...... (grand blanc)                              Il y a forcément un carnet de bord bien rangé à la mairie sur lequel on aura pris soin de noter avec assiduité le kilométrage de ces véhicules...... Mais problème... Format du carnet trop petit... Il est perdu... Ca roule pour nous quand même, mais surtout d'abord pour eux ......

         ...........

    « Pas de galanterie en politique St Cyp a perdu un adjoint »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :